Le développement durable chez Mes Chaussettes Rouges

La surconsommation de vêtements est au cœur des problématiques liées au développement durable. En effet, l'industrie de l'habillement génère une pollution importante et est coûteuse en ressources naturelles et humaines. Dans notre secteur, il est plus difficile d'évaluer la part qu'occupe la consommation de chaussettes dans ce bilan.

La qualité d'une chaussette de luxe peut se juger sur différents critères :

  • la finesse de son tricotage
  • sa souplesse et son maintien
  • ou même ses finitions (remaillage, renforts, etc.).

Cependant, c'est bien la qualité du fil qui reste déterminante pour le produit final. Nous sommes d'ailleurs fréquemment interrogés sur la nature du fil utilisé pour le tricotage de nos chaussettes ou la production de nos accessoires, comme nos caleçons en lin ou en coton.

L'usage de matières d'excellence

Différentes marques et gammes de chaussettes coexistent dans notre offre de chaussettes et mi-bas. Si l'on retrouve aussi des matières variées, ainsi que des méthodes de tricotage différentes, nos chaussettes ont pour point commun la qualité des matières premières.

Mes Chaussettes Rouges ne fait aucun compromis sur la qualité du fil.

Qu'il s'agisse de nos mi-bas en pur fil d'Écosse ou de nos chaussettes en cachemire, le fil utilisé provient des meilleures filatures italiennes. Ces filatures sont rigoureusement auditées sur leurs méthodes de production et certifiées selon différents standards. Elles s'approvisionnent auprès de producteurs spécialisés dans les pays d'origine de chaque matière :

  • Ainsi, notre fil d'Écosse est produit en Italie à partir des meilleurs cotons d'Égypte, cultivés avec des méthodes plus respectueuses de l'environnement. On retrouve également ces cotons égyptiens dans nos caleçons et nos boxers.

  • Les lainages (cachemire, laine mérinos, etc.) utilisés pour nos chaussettes, nos bonnets et nos écharpes sont rigoureusement sélectionné auprès des producteurs. Ce qui permet de garantir que nos produits sont issus d'une filière respectueuse du bien-être animal et de l'environnement.

  • Quant au lin utilisé dans nos caleçons et nos accessoires, il provient des cultures françaises (La France est le premier producteur européen de lin).

Selon leur nature, les fils utilisés pour le tricotage de nos chaussettes et la fabrication de nos sous-vêtements possèdent différentes certifications. Ces certifications s'obtiennent en passant par un protocole strict de contrôle des différents acteurs de la filière.

Voici ci-dessous une liste non-exhaustive de ces organismes et standards de certification :

  • Global Organic Textil Standard (GOTS) : un standard reconnu internationalement pour la certification de fibres biologiques. Le protocole de certification est extrêmement rigoureux et s'applique sur l'ensemble de la filière concernée. Ce standard intègre également un facteur social important, puisqu'il s'assure que la production se fait dans le respect des conditions de travail et de rémunération des individus.

  • Oeko-Tex :  un référentiel comprenant plusieurs certifications visant à garantir l'absence de produits toxiques dans la production de textile et autres.

  • Responsible Wool Standard : à l'instar du standard GOTS, ce standard concerne la production de fils de toute nature, et plus particulièrement de la laine.

Une fabrication européenne

La majeure partie de la production des chaussettes que nous commercialisons est réalisée en Italie,. Ce choix a été réalisé pour plusieurs raisons :

  • L'Italie concentre de nombreuses entreprises qui constituent un véritable "écosystème" dans la fabrication de chaussettes. Ainsi, les ateliers en charge du tricotage échangent directement avec les meilleures filatures.

  • Ces ateliers se fournissent également directement auprès des fabricants de machines à tricoter (un autre domaine sur lequel l'Italie règne), de machines de conditionnement, etc.

  • Les principaux fabricants d'aiguilles à tricoter sont situés en Allemagne...

  • En ce qui concerne nos sous-vêtements, ils sont également produits en Italie (caleçons en lin ou coton) ou au Portugal (boxers en coton).
Cela nous permet de conserver une proximité en limitant la fabrication à des pays voisins.

    Favoriser la longévité de nos vêtements

    La durée de vie d'un vêtement est une question essentielle dans la mesure où celle-ci est directement liée à la surconsommation constatée dans l'habillement.

    Certaines marques utilisent avant tout des matières naturelles, associées ou non à des matières de synthèse ou synthétiques de qualité. D'autres favorisent  l'usage de fibres moins qualitatives dont la durabilité est souvent moindre.

    La première approche, que l'on peut considérer (à raison) comme plus vertueuse aussi bien d'un point de vue écologique que social est celle que nous avons choisie pour nos chaussettes.

    Les paires de chaussettes que nous proposons sont tricotées à partir de fibres naturelles et durables. Cependant, il est fréquent qu'une personne use plus rapidement ses chaussettes qu'une autre. Cela signifie que que le premier trou d'usure apparaîtra plus vite, souvent sur des zones bien définies.

    De nombreux facteurs sont en cause, comme la démarche, le poids, la largeur du pied, etc.

    Ainsi, afin de satisfaire tous nos clients, certaines paires de chaussettes sont tricotées avec un renfort plus ou moins prononcé grâce à l'usage de matières synthétique comme le polyamide. C'est notamment le cas de notre gamme Super-solide en fil d'Écosse ou en laine, une gamme de chaussettes particulièrement résistantes et pouvant être portées au quotidien.

    Si vous jugez le contenu de cette page insuffisant pour répondre à vos interrogations, nous vous encourageons à nous contacter.